NOUVEAU MODÈLE

 

Aménagement du territoire : les grandes villes sont une chance

22/07/2014 | par Roger Morin | Actualités

paris_nuit ©Benh LIEU SONG

Pierre Veltz connaît tout des recherches disponibles aujourd'hui sur les dynamiques qui travaillent les territoires de notre pays. Il en livre ici, dans une langue claire et élégante, une précieuse synthèse. Il s'engage, aussi, sur une thèse qui prend à contre-pied la tradition « urbaphobe », très prégnante dans nos débats sur l'aménagement du territoire.

La proximité réinterrogée

Au cœur de sa démarche, il y a la conviction que Paris et nos grandes villes sont une chance pour le pays tout entier, et que la dynamique métropolitaine qu’elles incarnent doit être acceptée et cultivée, sous peine de rater notre insertion dans l’économie mondialisée.

Pourquoi cette conviction ? Parce qu’avec l’explosion des mobilités et des communications, la question de la proximité se pose en des termes complètement nouveaux. D’un côté elle ne compte plus : la production de biens et services se redistribue sur la planète entière, selon de nouvelles chaînes de valeur qui ignorent les anciennes contraintes de localisation. Mais en même temps, et c’est là le point-clé, la proximité s’avère plus importante que jamais dès lors qu’il s’agit de conception, d’innovation et de pilotage. C’est dans les grands pôles urbains que la création de richesse prend sa source ; c’est là que se trouvent les concentrations de compétences et de ressources dont la rencontre permet les initiatives les plus fécondes. Ainsi se comprend la montée en puissance des métropoles, véritables écosystèmes indispensables à la « pollinisation » des idées et des projets.

C’est dans les grands pôles urbains que la création de richesse prend sa source.

« La manière inquiète et souvent défaitiste qu’a la France d’entrer dans le monde ouvert » tient à ce que nous n’avons pas conscience de nos atouts : Paris, d’abord, « ville-monde », première ville universitaire du monde, et la plus attractive de toutes les capitales de par sa richesse patrimoniale. Et, spécificité à cultiver, un réseau de métropoles secondaires extrêmement dynamiques et offrant une qualité de vie des plus appréciables.

Nous avons de quoi créer une métropole en réseau, dont le TGV serait le métro (dixit Michel Serres), et qui cumulerait les atouts de l’Angleterre (sa puissante capitale-métropole) et ceux de l’Allemagne (son réseau de villes). Pour ce faire, il faut engager résolument coopération et mise en réseau de ces pôles métropolitains, et se dégager des stériles oppositions centre/périphérie : le développement n’est pas un jeu à somme nulle dans lequel ce qui serait gagné par les uns serait pris aux autres.

 

Une « coopétition » féconde

Pierre Veltz est convaincant dans sa démonstration : c’est un nouveau « grand récit » qu’il propose en matière d’aménagement du territoire, reposant sur une « coopétition » féconde entre métropoles et, en leur sein, entre centre et périphéries. Ce modèle ouvre la voie à de belles réalisations dans les secteurs clés que sont aujourd’hui les nouvelles technologies et la transition énergétique.

L’auteur ne passe cependant pas sous silence les limites et les incertitudes qu’il comporte. Prometteur pour les aires métropolitaines qui réussiront leur insertion dans l’économie mondialisée, il porte aussi en lui le risque de fractures. Son déploiement réussi implique, pour que les régulations indispensables soient assurées, une mise à jour de nos dispositifs de gouvernance qui tarde à se faire. C’est un problème majeur pour Paris. C’en est un aussi pour les territoires dont les habitants pourraient être les laissés pour compte de la globalisation : périphéries lointaines des métropoles, territoires frappés par la désindustrialisation. Incontournable, la métropolisation, mais elle exige des formes politiques nouvelles qui restent à inventer.

 

ouvrage paris_france_monde
Paris, France, Monde, repensez l’économie par le territoire, Pierre Veltz, édité chez l’Aube

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>