RIEN QUE DU BON SENS

Abonné

 

C’est la crise, managez !

19/05/2020 | par Jean-Dominique Zanus | E=MC²

tempete_thanos ©thanos tsimekas

La crise a bon dos. Le resserrement des marges de manœuvre, la nécessité de choix de gestion, de vigilance sur la masse salariale... ouvrent la porte à de nombreuses dérives managériales. Les temps sont durs, donc on peut être dur. Pourtant, ce n'est pas parce que les difficultés sont réelles qu'on doit oublier ce qu'est un management participatif, humain, collaboratif. C'est même PARCE QUE les temps sont durs qu'on doit revenir aux fondamentaux du management. À la clé : une efficacité collective retrouvée et un bien-être au travail que beaucoup avaient oublié.

Bannière dossier fondamentaux_small

 

 

Article publié le 14 octobre 2013.

Lorsque nous évoquons la crise, nous faisons habituellement référence à une diminution des moyens disponibles, notamment financiers. Un nombre croissant de collectivités est confronté à ce type de difficulté liée simultanément à une augmentation des charges fixes, un transfert de compétences qu’il faut assumer et une diminution des recettes. La situation peut entraîner deux problèmes. Un problème d’ordre technique : il faut trouver des options pertinentes et réalistes pour faire face à cette situation. Un problème d’ordre psychologique : la diminution des ressources est de nature à générer un stress parfois important pour les personnels concernés.

Il y a en outre deux facteurs aggravants dans les collectivités désormais confrontées à la crise : « les habitudes d’opulence » et la surprise. Dans de nombreuses organisations que j’accompagne, les personnels ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?