COMME UNE ÉVIDENCE

 

Fonctionnaires d’État, territoriaux ou hospitaliers, encore un effort, vous êtes sur la bonne voie !

28/04/2020 | par Philippe Nikonoff | Finances

FIN_©-Robert-Kneschke_AdobeStock_332700075

Après avoir passé des années à vouloir réduire la dépense publique, on s’aperçoit de l’utilité des fonctionnaires. Si l’on veut tirer les conséquences de la crise actuelle, il faut aussi revoir notre rapport à la dépense publique.

Publiée le 26 mars 2020, cette étude de l’Insee va certainement apporter du baume au cœur aux différentes catégories de fonctionnaires et notamment aux hospitaliers. Elle montre en effet que les priorités que se donnent nos gouvernants commencent à porter leurs fruits et que la dépense publique est contenue (1).

En 2018, le salaire net moyen des fonctionnaires baisse en effet de 1 % en euros constants, c’est-à-dire une fois l’inflation déduite.

 

Addiction

On ne peut que se réjouir de cette évolution qui contribue à sortir de ce que le Premier ministre définissait comme « une addiction à la dépense publique » dans son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale en juillet 2017 (2).

Le terme d’addiction semble particulièrement bien choisi, il renvoie à une terminologie médicale à laquelle chacun est sans doute plus réceptif en cette période.

Quelle ne fut d’ailleurs pas la joie de l’auteur de ces lignes lorsqu’il a constaté que le salaire net moyen a baissé en 2018 ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?