publicité

L'OUBLI

 

États et populations désunis d’Amérique

12/03/2020 | par Julien Damon | Actualités

PROSP_LIRE_537

L’élection présidentielle américaine constitue l’un des évènements marquants de 2020. La campagne se déroule dans un contexte de désillusions et de divisions très prononcées. Isabel Sawhill, une experte respectée, plaide pour des programmes politiques soutenant la nécessaire unité.

Les États désunis d’Amérique. Telle est l’expression qui vient aisément à l’esprit pour caractériser la sociologie contemporaine outre-Atlantique. Le dualisme traditionnel du système politique, opposant Républicains et Démocrates, se double à la fois d’une polarisation accentuée dans tous les domaines et d’une lourde défiance institutionnelle.

 

Un pays fait de bulles cloisonnées

Abasourdie par l’élection de Donald Trump, Isabel Sawhill est partie à la rencontre de cette « Amérique oubliée » qui a voté pour le candidat décrié par l’élite et la faculté. Dans ce groupe, selon cette spécialiste reconnue de la Brookings Institution, se nichent les classes moyennes, ni assez pauvres pour bénéficier des aides sociales, ni assez riches pour bénéficier des aides fiscales. Au cœur de la catégorie se trouvent les individus sans diplôme élevé, avec des revenus familiaux autour de 70.000 dollars par an. Sawhill y compte deux personnes sur cinq.

 

La bulle de l’élite laisse trop de côté le centre de la sociologie américaine

 

L’experte brosse un terrible portrait, aux traits connus. Les inégalités n’ont jamais été aussi prononcées. La confiance dans la politique, dans les médias et dans l’action publique s’est totalement effondrée. Parlementaires et président n’ont jamais été aussi impopulaires. Plus au fond, c’est une partition de la société qui se fait jour. Différentes parties de la population vivent dans des bulles différentes, en ce qui concerne le niveau des ressources, les sources d’information, les perspectives. Aux racines de cette crise, Sawhill décèle des priorités valorisées par l’élite mais peu appréciées : valorisation des migrations ; promotion de la soutenabilité environnementale comme de la diversité culturelle. La bulle de l’élite laisse trop de côté le centre de la sociologie américaine.

 

Lire aussi : Monde du travail : le contre-exemple américain

 

Travail, famille, éducation

Mais Sawhill croit au creuset commun. L’auteur met l’accent sur les valeurs. Travail, famille, éducation constituent trois valeurs américaines capitales et trois clés déterminantes du succès. Disposer au moins de l’équivalent du Bac, attendre d’être marié pour avoir son premier enfant, travailler à temps plein : voici trois bons points, selon l’économiste, pour atteindre le rêve américain.

 

L’ensemble repose fondamentalement sur l’emploi, un peu comme l’épure du projet français de sécurité sociale

 

Elle plaide donc pour des politiques qui accompagnent stabilité familiale, enseignement de qualité, travail. Sawhill, qui se dit « centriste radicale », trace trois voies : davantage de formation continue pour adapter le marché de l’emploi au changement technologique ; un important crédit d’impôt pour soutenir financièrement le travail peu rémunérateur (un peu comme la prime d’activité française) ; des assurances sociales tout au long de la vie.

L’ensemble repose fondamentalement sur l’emploi, un peu, pourrait-on dire, comme l’épure du projet français de sécurité sociale. La posologie, insistant peu sur la croissance (comme le fait la droite) et la redistribution (comme le fait la gauche), se veut au service de ce qui tient au cœur de l’Amérique laborieuse.

 

Isabel Sawhill, The Forgotten Americans. An Economic Agenda for a Divided Nation, Yale University Press, 2019, 255 pages

Extraits
« Alors que de très nombreux Américains ont perdu confiance à l’égard des politiques publiques censées les aider, ils ont toujours foi en des valeurs et institutions qui traversent l’histoire américaine. »
« Une société fonctionnant mieux passera par le respect de la responsabilité individuelle et un capitalisme plus inclusif. »
« Il faut replacer les Américains aujourd’hui oubliés, au cœur de la vie économique et de la vie politique, à travers la dignité que l’éducation et le travail confèrent. »

 

Lire aussi : South Bend, des transports en plus

 

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

publicité