La vague des bâtiments intelligents

Les nouvelles technologies ont ouvert la voie à une nouvelle génération de bâtiments connectés, embarquant une intelligence qui régule les consommations d’énergie, optimise l’utilisation des ressources (en eau par exemple), accroit la connectivité, offre de nouveaux services aux habitants ou utilisateurs. Ces nouveaux bâtiments intelligents ont d’abord essentiellement été de grands immeubles de bureaux, construits « en dur », ou des habitations innovantes. Mais aujourd’hui, la tendance « smart » s’allie à un nouveau mode constructif : la construction modulaire.

La construction modulaire, obtenue par l’assemblage de modules préfabriqués en usine, se prête idéalement aux nouvelles technologies. Cette solution construction souple, agile et évolutive, s’appuie sur des modules, précâblés et prééquipés, pour optimiser l’usage des nouvelles technologies et leur répartition dans toutes les pièces, quels que soient les usages.

Les qualités intrinsèques du modulaire permettent déjà de construire des bâtiments rapidement, dans des chantiers propres, et dans le respect de budgets restreints. La flexibilité de la construction modulaire lui permet en outre de s’adapter à tous les projets, en toute simplicité : des bureaux, une école, des bâtiments industriels, une clinique ou encore une résidence étudiante.

 

Google City, un quartier innovant… et modulaire

Mais aujourd’hui la rencontre entre la construction modulaire et les nouvelles technologies ouvre une nouvelle ère.

Un exemple ? « Google City », le projet présenté par une filiale de Google. Ce quartier innovant, construit à Toronto (Canada) sur une actuelle friche portuaire de 5 hectares, s’appuiera sur deux principes clés : la connectivité et la modularité. La rue, rendue dynamique, sera composée de dalles équipées de LED, faciles à changer pour installer des mobiliers urbains interchangeables. Et les bâtiments aussi seront modulaires ! Les rez-de-chaussée d’immeubles formeront des passages où s’installeront marchés, bibliothèques, espaces communautaires, ou cafés…De nouveaux bâtiments seront construits rapidement – il suffira d’ajouter des modules – mais aussi de façon plus économique. Les modules pourront par ailleurs être réaménagés ou changés selon les besoins : un parking pourrait être transformé en bureaux par exemple… Les modules seront alimentés par des panneaux solaires installés sur les toits, le chauffage sera assuré par la géothermie… et ils seront bien sûr connectés, et équipés nativement de l’assistant intelligent Alexa !

 

Algeco : c’est déjà demain

En France, Algeco, leader de la construction modulaire, s’intéresse déjà à la construction modulaire et connectée. Ses modules peuvent être pré-équipés, pour une installation plus simple. Ils peuvent être équipés de différents capteurs, pour optimiser l’usage, la consommation des ressources et le confort du bâtiment.

Algeco fait ainsi entrer l’IoT (Internet des objets) et le big bata dans la construction modulaire, et entre dans l’air du smart building. Par exemple ? Des capteurs de luminosité optimisent l’usage des éclairages, la température et la qualité de l’air sont surveillées en temps réel, la consommation d’eau est sous contrôle pour détecter au plus vite une fuite…

Dans les écoles, Algeco permet à ses clients de respecter la nouvelle règlementation relative à la QAI (qualité de l’air intérieure).

Ces capteurs, intégrés aux constructions en toute discrétion, envoient leurs données via des réseaux bas débit sur une plateforme dédiée. Les usagers peuvent ainsi surveiller et piloter le bâtiment via une application mobile ou un extranet. Entrez dans le bâtiment de demain avec Algeco !

 

 

Contenu proposé par Algeco.

Chiffres clés

Smart city, smart office, smart home : la construction intelligente a le vent en poupe. Et si l’on construisait des bâtiments intelligents, connectés, mais aussi modulaires ? Souple, agile, évolutive, la construction modulaire s’adapte idéalement à la tendance « smart » !

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires (votre adresse e-mail ne sera pas publiée)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>