publicité

C'EST LA BASE

Abonné

 

Virgile Lungu : « La gestion des connaissances pour un management optimal »

21/02/2020 | par Bruno Cohen-Bacrie | E=MC²

MNGMT_ITW_Virgile-Lungu

Sous-titré « La gestion des connaissances au service de la performance », cet ouvrage traite du « Knowledge management ». Cette méthode, qui a émergé dans les années quatre-vingt dans l’industrie, a le vent en poupe. L’idée : « créer un flux optimal de connaissances pour le succès de l’entreprise et de ses clients ». Ce ne serait pas un énième outil miracle de gestion RH, mais bien une philosophie et un état d’esprit, qui se traduisent par un plan d’action pour l’entreprise d’aujourd’hui et de demain. Son auteur répond à nos questions.

Pouvez-vous nous résumer simplement ce qu’est le knowledge management ?

Derrière ce terme anglais se trouve un savant mélange entre la gestion des savoirs et l’ingénierie des connaissances. La gestion des savoirs couvre leur exploitation comme actifs d’une organisation. Afin d’être utilisés à bon escient, les savoirs doivent être identifiés dès le départ. Par la suite, ils nécessitent un enrichissement permanent par la dynamique de l’échange pour assurer leur pérennité. L’ingénierie de la connaissance est le domaine qui commence par la fouille des données. Ces dernières sont transformées pour devenir des informations qui, par leur utilisation, deviendront elles-mêmes des connaissances. Elle consiste dans la conception, la modélisation et la réalisation des systèmes à base des connaissances. L’objectif de l’ingénierie de la connaissance est de concevoir des systèmes qui permettent, par l’exploitation des connaissances, de résoudre un problème donné. Pour simplifier, dans votre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?

publicité