OMNES PRO UNO

Abonné

 

Neuf tempéraments pour une Dream team

12/08/2020 | par Fabrice Anguenot | E=MC²

dream team ©yda Productions - adobestock

Quel manager n’a jamais rêvé d’avoir l’équipe idéale ? Une équipe homogène, coordonnée, qui s’entend, qui réalise des tâches à sa portée, et qui s’épanouit dans son travail en apportant le meilleur d’elle-même ! Une utopie ? Pas tant que ça. Cette utopie n’en est peut-être pas une…

Article publié le 26 juin 2018

Dans son ouvrage « Moneyball : l’art de gagner un jeu injuste », le journaliste Michael Lewis décrit comment, grâce à la sabermétrie (1), une équipe de baseball américaine reléguée au second plan a pu élever son niveau de jeu pour rivaliser avec des équipes de ligue majeure. Grâce à un usage poussé des statistiques, le club a découvert des joueurs sous-évalués par le marché (trop jeunes, trop vieux, avec des profils intéressants mais pas très vendeurs) et a assemblé une équipe de gagnants (2).

Ce que nous révèle cette méthode, c’est que chaque joueur, collaborateur, ou agent, a des compétences, mais aussi quelques faiblesses, comme tout un chacun. Cependant, en mettant l’accent sur le positif de chaque individu, il est possible de composer une équipe d’excellence.

 

La Dream team se caractérise par neuf tempéraments, tout à la fois différents et parfaitement ...


Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?