« TU VAS PRENDRE »

Abonné

 

Les leçons managériales de Max Boublil

04/05/2018 | par Thomas Eisinger | E=MC²

sincerite.AdobeStock_70649496 ©olly - adobestock

Max Boublil, le nom ne parlera qu’à une tranche d’âge spécifique. Ceux qui connaissent l’acteur, chanteur et humoriste français auront du mal à voir le rapport de ses œuvres avec la science managériale. Et pourtant…

C’est l’une des principales critiques émises par François Dupuy dans le second volume de « Lost in management » : notre perception erronée de vivre une période exceptionnelle nous amène trop souvent à nous dispenser de chercher des solutions aux problèmes du jour dans les écrits d’hier.

Alors que « les militaires ne se privent pas d’aller chercher dans les batailles du passé des idées pour celles d’aujourd’hui et de demain » (1), la chose est bien plus rare dans l’art du management, pourtant tout aussi complexe que celui de la guerre.

 

Les solutions aux problèmes de mon organisation
ont déjà été trouvées, ailleurs et/ou hier

 

Raison de plus pour remettre au goût du jour des travaux ayant plus de dix ans, soit une éternité en matière de science managériale. Car le boublisme (pardon pour ce néologisme) porte bien en lui les clés d’une vie professionnelle épanouie, pour le manageur comme pour le managé.

 

Être curieux et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Connectez-vous

avec vos identifiants
La Lettre du cadre territorial

Pas encore abonné ?